My Posts

 

 

La BAD peut promouvoir les partenariats publics privés à travers les plans d'investissements des pays africains lors de la conception.

les Experts de la BAD doivent être en contact avec les Ministères du Plan, les Ministères de l'Agriculture, les Ministères des Finances et les Ministères dû Genres de nos pays pour s'assurer que les plans nationaux donnent priorités aux besoins et   des   femmes dans l'agro-alimentaire.

Ces  ministères doivent former un comité qui doit être en contact avec la banque pour le suivi de l'élaboration des plans nationaux. Ce comité ministériel pourra rendre compte du suivi en conseil des Ministres afin que la volonté politique et gouvernementale accompagnela Bamque pour s'assurer de la préoccupation de cette dernière .

La Banque pourra promouvoir les partenariats publics privés à l'avantage des femmes en s'assurant que les plans nationaux d'investissement ont pris en comptes ces partenariats comme nous l'avions indiqué plus haut. Cela permettra de : 

  1. favoriserl le développement de l'agroalimentaire et la sécurité alimentaire ;
  2. accroitre la croissance du secteur agroalimentaire ainsi que le développement des chaînes de valeurs.

L'initiative ENABLE ayant pour objectif de renforcer la capacité des jeunes diplômés à créer des entreprises le long de la chaîne de valeur agricole par le biais des incubateurs de projet agrobusiness est une initiative qui doit prendre en compte les jeunes filles par une discrimination positive pouvant les amener à s'y inscrire massivement. 

Au Benin, le Projet Emploi Jeunes (PEJ) reserve aux jeunes filles intéressées par les métiers des hommes comme maçon, plombiers etc une discrimination positive.

Marie-Laurence Sranon

Point Focal National  Genre Benin (IFDC/C4CP)

Ancien Ministre

Consultante Experte

Marie-Laurence
ANCIEN Ministre

 

 

Les femmes africaines, pendant plusieurs décennies ont été victimes de plusieurs pesanteurs socio-culturelles qui ne leur permettaient d'avoir accès à la terre. Ces situations ont créée des disparités considérables entre les hommes et les femmes dans la production agricole.

Les droits fonciers des femmes sont indispensables pour la promotion des femmes, mais aussi pour le développement du continent africain.

Plusieurs recherches ont été faites dans le domaines de l'agriculture afin de :

  • Mener des discussions en s'appuyant sur les informations relatives sur l'état de nouvelles connaissances qui impactent les droits des femmes productrices;
  • procéder aux études de cas et aux témoignages;
  • recenser de nouvelles idées afin de faire avancer à travers des actions concertées entre les différentes réactions à travers le monde etc....

L'écart de la production entre les hommes et les femmes entraîne des effets néfastes sur la sécurité alimentaire. Une meilleure compréhension des questions liées aux droits fonciers de la femme pourra permettre une production à grande échelle par les femmes, des cultures de subsistance.

Investir dans la promotion des femmes agricultrices est essentiel au développement en termes de sécurité alimentaire et de croissance alimentaire. Raison pour laquelle il sera mise en oeuvre PAR LE PROJET IFDC/C4CP -USAID par la Communauté des praticiens du Genre, le Coton et la sécurité alimentaire,  le premier "Centre d'Incubation" pour le coton biologique au Bénin dans la commune de Kandi, arrondissement de KASSAKOU. Il interviendra sur trois axes à savoir :

  1. l'accroissement durable de la productivité agricole;
  2. le développement de partenariat avec les institutions nationales et régionales du secteur coton et les cultures de rotation;
  3. l'augmentation des avantages économiques et sociaux des femmes productrices de coton et des ménages producteurs de coton.

Comme exemple, l'IFDC et l'équipe du projet C4CP -USAID  ont entrepris un véritable effort pour développer des partenariats stratégiques capables de faire entendre la voix des femmes dans le secteur cotonnier et les cultures de rotation.

La Banque Africaine de développement joue un rôle important à travers les initiatives et programmes phares pour nourrir l'Afrique, raison pour laquelle la Communauté des Praticiens du Genre, le coton et la sécurité de l'IFDC/C4CP - USAID se positionne pour des partages d'expériences pour aider les productrices et agricultrices de l'Afrique pour leur autonomisation économiques et sociales

Marie-Laurence SRANON

Point Focal Communauté des Praticiens - BENIN

Ancien Ministre - Consultante-Experte (0022997226896)

Marie-Laurence
ANCIEN Ministre